Grandfathered (saison 1) : une comédie familiale touchante et sans prise de tête

Bonjour à toutes et à tous !

Alors que je cherchais une série drôle et sans prise de tête il y a quelques temps, je suis tombé sur une série américaine sans doute très peu connue : Grandfathered. Créé par Daniel ‘Danny’ Chun pour la Fox en 2015, ce sitcom a retenu mon attention grâce à son pitch à la fois simple mais prometteur, et ce malgré le fait que je découvre qu’il avait été annulé au bout d’une saison :

Jimmy Martino, restaurateur et célibataire endurci qui multiplie les conquêtes voit sa vie subitement chamboulée lorsqu’il apprend par la même occasion qu’il est père et grand-père.

L’expérience a-t-elle été convaincante ? Réponse tout de suite dans un bref retour (cela ne pourra pas faire de mal pour une fois, n’est-ce pas ?)

 

 

Dès le premier épisode lancé, Grandfathered donne le ton : sans la moindre prétention, le show fait d’emblée comprendre au spectateur qu’il regarde une série légère faite pour se détendre. Si on peut reprocher à l’histoire de commencer un peu trop brusquement, quelques minutes suffisent à créer des liens avec des personnages certes légèrement caricaturaux mais surtout drôles et attachants. Que ce soit à travers son humour, reposant à la fois sur des dialogues bien sentis et sur un comique récurrent de situation, ou son petit côté sentimental qui donne lieu à quelques scènes émouvantes, on se prend rapidement au jeu et on adhère sans aucune difficulté à l’univers gentillet de Jimmy Martino.

Malheureusement, malgré un début de saison très prometteur, on constate rapidement une certaine perte de vitesse d’un point de vue scénaristique. Si l’humour persiste, on regrette que la série ne présente pas de réels enjeux pour ses personnages et tende à stagner en multipliant des intrigues intéressantes, drôles et parfois touchantes mais sans réel impact. On sent pourtant que les thèmes sont là, qu’une petite patte Grandfathered est présente, mais les scénaristes, en ne cherchant pas à dépasser et à s’approprier les codes qu’ils utilisent, se contentent de nous servir des intrigues trop communes aux rebondissements bien souvent prévisibles.

 

Malgré tout, une fois le dernier épisode terminé, on ressent tout de même un petit pincement au cœur en quittant ces personnages auxquels on était déjà attachés. Heureusement, que ce soit volontaire ou par pur hasard, la série nous propose une fin faisant écho aux événements du début et nous donne ainsi l’impression que la boucle est bouclée. En somme, une série que je conseille à tous ceux qui cherchent à se détendre et à passer un bon moment devant leur télé sans se prendre la tête !

2 réflexions sur “Grandfathered (saison 1) : une comédie familiale touchante et sans prise de tête

  1. Une série avec une ambiance détendue, avec des épisodes courts… c’est ce que je recherchais en ce moment,pour changer des épisodes longs d’Une famille formidable, Parenthood, Fais pas ci, Fais pas ça…

    Merci pour ton article! je vais essayer l’épisode 1

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s