Parlons-en #4 : Décryptage des premières infos sur Shadow of the Tomb Raider

Bonjour à toutes et à tous !

Nous y sommes. Après plusieurs semaines de teasing, les premières informations sur Shadow of the Tomb Raider, le troisième opus post-reboot de Tomb Raider, sont tombées. Des informations relativement minces uniquement composées d’un trailer, de previews professionnelles et de quelques images, je le conçois, mais déjà de quoi soulever quelques réflexions.

Pour continuer de varier un peu le contenu du blog, j’ai ainsi décidé d’écrire cet article dans lequel je souhaite revenir sur les quelques éléments qui ont d’ores et déjà retenus mon attention dans ces toutes premières révélations. C’est un exercice auquel je me livre normalement dans mon coin mais je pense qu’il pourrait être intéressant de développer le fond de ma pensée pour pouvoir en discuter avec vous. Cela me tient d’autant plus à cœur que vous connaissez déjà mon point de vue sur l’état actuel de la licence et mon rapport à Tomb Raider en tant que fan de la première heure.

Je tiens cependant à vous avertir que je n’étais pas présent à l’événement organisé par Square Enix à Londres le 26 avril dernier et que je n’ai donc pas eu l’occasion de mettre les mains sur la démo. Ainsi, tous les éléments que je vais évoquer sont des choses que j’ai lues ici et là dans les différentes previews. Bien entendu, mon avis n’est PAS définitif et arrêté ! Je ne me permettrai jamais de juger un jeu sans l’avoir au préalable fait par moi-même, encore moins lorsqu’on n’en connaît que le prologue (si un certain agent augmenté que je connais passe par là, tu peux donc respirer !).

 

Le trailer

Commençons par le commencement : le trailer. Comme il en est de coutume depuis 2013 (et même avant le reboot), il s’agit d’un trailer en images de synthèse destiné à poser les bases scénaristiques de ce nouvel opus. Celui de Tomb Raider nous montrait une Lara blessée et apeurée sur une plage à l’allure d’un cimetière de bateaux suite au violent naufrage de son bateau. Celui de Rise of the Tomb Raider nous montrait une Lara en danger au milieu d’une nouvelle aventure, parallèlement à des scènes chez son psy révélant les conséquences de son traumatisme du Yamatai.

Celui de Shadow of the Tomb Raider, lui, semble marquer un nouveau tournant. Plus violent, plus sanglant, plus lugubre, il dévoile une Lara Croft dont l’évolution semble presque accomplie. Le regard plus sûr et plus dur (et le visage moins joli aussi, il faut le dire…), elle se retrouve à nouveau à devoir courir au beau milieu d’une forêt, à la différence qu’ici les rôles ont été inversés. Elle n’est plus la proie mais le chasseur. Il semblerait qu’elle ait battu en retraite afin de mieux pouvoir prendre le dessus sur ses ennemis en les emmenant sur son propre terrain. Cela va lui permettre de les éliminer un à un, méthodiquement et discrètement, tout en attisant chez eux une forme de crainte. Je dois l’avouer, c’est un point qui me plaît énormément. Elle apparaît plus féroce, plus confiante et elle semble plus charismatique.

C’était sans compter sur la fin du trailer qui a largement fait retomber mon excitation avec une sensation de déjà-vu qui n’en finit plus depuis cinq ans. Je parle bien sûr de la fameuse séquence où l’on retrouve une Lara complètement traumatisée qui se tient le flanc en regardant un gouffre et un paysage s’étendant à perte de vue. Cela dit, elle n’est pas vraiment surprenante dans le sens où le format du trailer n’est lui non plus pas surprenant : trois minutes durant lesquelles on observe Lara courir, faire des sauts de cabris, chuter et être malmenée.

SOTTR1
Trois jeux, trois postures… il faudrait penser à faire soigner ce flanc Lara !

La différence, cependant, c’est qu’elle semble ici être maîtresse de la situation et qu’elle ne semble plus se contenter d’être une jeune femme passive qui passe son temps à subir. Cela associé à la dimension mythologique qui est, pour la première fois, reléguée au premier plan avec la mise en scène d’un traditionnel rituel maya, fait que ce trailer, sans être une véritable claque, annonce tout de même des éléments très prometteurs.

Avant d’en finir avec ce point, je tiens quand même à revenir sur le côté sombre présenté par le trailer. Cela n’est pas sans rappeler la promotion faite pour Tomb Raider, Crystal Dynamics ayant annoncé un jeu à la fois sombre et violent pour coller à la dureté des événements du jeu. Or, le résultat final apparaissait complètement épuré au point que l’on se retrouvait avec une ambiance ni assumée ni maîtrisée qui ne savait pas sur quel pied danser. Cette horreur et cette violence avaient par la suite complètement disparues dans Rise of the Tomb Raider.

Pourquoi, donc, y revenir subitement dans ce troisième opus ? Est-ce un énième changement imprévu de direction qui prouve que les développeurs avancent à l’aveuglette et peinent à suivre une véritable ligne directrice ? Est-ce que l’ambiance sera cette fois-ci assumée ou est-ce que l’on doit encore s’attendre à un résultat loin de la réalité mise en avant pour promouvoir le jeu ? Pour l’instant, sans phase de gameplay concrète et sans de plus amples informations, il est évidemment impossible d’avoir la réponse. Mais j’espère profondément qu’ils ne vont pas reproduire l’erreur du premier opus à ce sujet, auquel cas cela risque de leur coûter cher de mon côté.

 

Le gameplay

Passons maintenant à la partie la plus délicate de cet article, celle qui est entièrement fondée sur des éléments glanés ici et là dans les différentes previews que j’ai pu lire ou regarder. Je sais qu’à cause de cela, certains trouveront la pertinence de mes remarques discutable. C’est pourquoi je tiens absolument à rappeler que rien dans mes propos n’est à considérer comme acquis. Je ne ferai clairement pas ce troisième opus day one et à prix fort, mais comptez sur moi pour me faire mon propre avis tôt ou tard, comme toujours.

shadow_of_the_tomb_raider_leaked_screen_9
Toute ressemblance avec le chapitre 13 d’Uncharted 4 : A Thief’s End est purement fortuite !

L’élément principal qui ressort selon moi des différents retours peut se résumer en un mot : convenu. Un point qui suffit à me faire grincer des dents. En effet, beaucoup ont affirmé que le prologue semblait montrer un jeu sans véritable ambition, se contentant d’emboîter bien (trop) sagement le pas de ses deux aînés, chose que je reprochais déjà lourdement à Rise of the Tomb Raider. Il est évident qu’on n’attend pas de chaque opus qu’il soit une révolution pour la licence ou pour l’industrie vidéoludique, mais se contenter de reprendre élément pour élément les opus précédents afin de les calquer sur une nouvelle aventure à un autre endroit de la planète n’a rien d’intéressant en soit. Faire un gameplay qui n’évolue pas, surtout quand il a des défauts comme celui de Tomb Raider (je vous invite à lire l’article cité au début de celui-ci à ce sujet), c’est prendre le risque de lasser le public bien plus vite que prévu. Il suffit d’aller faire un tour du côté des licences d’Ubisoft pour s’en rendre compte. C’est d’ailleurs l’impression que m’ont laissés les quelques screenshots qui ont été dévoilés puisque j’ai l’impression d’y revoir le même game design que dans les deux opus précédents, un game design qui me paraissait déjà dépassé et inadapté dans Rise of the Tomb Raider.

Pire encore, l’un des points qui me chagrine le plus et que j’avais là aussi longuement critiqué dans mon analyse, à savoir le manque d’identité de la licence, a d’ores et déjà montré le bout de son nez dans plusieurs previews. Les auteurs ne s’en sont pas forcément rendus compte et n’ont pas abordé ce point comme tel, mais moi je le fais. Ainsi, Uncharted 4 : A Thief’s End, Uncharted : The Lost Legacy, Terminator (tiens tiens) et Alien sont autant de titres culturels auxquels le jeu a déjà été comparé. Sur une démo d’une heure et un trailer, cela fait quand même déjà beaucoup. Et c’est sans compter les formes d’auto-plagiat qui ont été recensées et qui semblent laisser penser que des scènes du jeu sont à nouveau des (presque) copier-coller de scènes déjà vues dans les précédents opus.

shadow-of-the-tomb-raider-4-1024x576
Une fois de plus, toute ressemblance avec une scène de Tomb Raider est purement fortuite !

En bref, c’est à une démo compilant tous les reproches que je fais à la licence que les joueurs semblent avoir eu à faire, chose qui est loin d’être encourageante. Cependant, je reste sur mes gardes car on n’est jamais à l’abri d’une surprise. La preuve en est que la démo de Rise of the Tomb Raider (qui était également le prologue d’une heure) m’avait plutôt enthousiasmé, jusqu’à ce que je me rende finalement compte manette en main que ce court et très bon passage, en plus d’être le meilleur du jeu complet, n’était absolument pas représentatif de l’ensemble. Malheureusement.

Mais rassurez-vous ! Il y a bien quelques éléments qui ont su retenir mon attention dans le bon sens du terme, des éléments auxquels n’ont cependant pas eu directement accès les joueurs lors de la preview. Là encore, je reste donc sur mes gardes, surtout que certaines promesses prennent des airs de déjà-vu et on attend toujours d’en voir les formes. Mais passons.

Parmi ces bonnes nouvelles, je note le fait que les tombeaux seraient prétendument incrustés dans l’aventure, en plus d’être plus meurtriers et plus difficiles que par le passé. Parce que oui, les tombeaux (autres que facultatifs) sont une denrée rare dans cette génération post-reboot de Tomb Raider, ce qui est d’une tristesse et d’une ironie absolue vu le titre de la licence. La promesse n’ayant été que (très) partiellement tenue avec Rise of the Tomb Raider, j’espère que cette fois-ci sera la bonne. L’ajout de phases sous-marines est également une bonne nouvelle dans le sens où elles occupaient une place importante dans le gameplay par le passé. J’ai donc hâte de voir ce qu’ils vont en faire, en espérant qu’elles joueront un véritable rôle dans l’aventure et qu’il ne s’agira pas uniquement de phases couloir disséminées ici et là histoire de, un peu à la manière de Rise of the Tomb Raider. Enfin, la jungle a été définie comme un « personnage principal » du jeu en plus d’être décrite comme le plus grand hub jamais créé pour la licence, un hub hostile et sauvage où il sera question de survivre (encore…). Je passerai sur la composante « survie » qui n’est pas une surprise et qui n’a pas plus sa place ici que dans Rise of the Tomb Raider pour en venir directement à la taille et à l’ambiance. Car cette description n’est pas sans rappeler celle qui avait été faite de la Sibérie dans le précédent opus et on a vu le résultat. Des hubs plus grands, certes, mais dans l’ensemble assez vides (ou très remplis de quêtes annexes/collectibles) où il n’est jamais question de survivre, à moins que l’on cherche à dévier du chemin narratif pour explorer les environs. Et encore.

Ce ne sont en apparence (excepté pour la forêt) que quelques détails, mais s’ils étaient bien traités ils pourraient largement contribuer à rendre l’expérience de jeu sensiblement différente et bien meilleure. Ne serait-ce que pour les tombeaux. S’ils pouvaient être jonchés de pièges mortels et variés (pas ces similis pièges de Rise of the Tomb Raider qu’on croise trois fois à tout casser dans l’aventure et face auxquels il est impossible de mourir), immenses (c’est-à-dire pas à traverser en ligne droite) et remplis d’énigmes, ce serait déjà un grand pas. Reste à savoir si Eidos Montréal, qui a repris les commandes de ce Shadow of the Tomb Raider, sera plus apte à tenir ses promesses que Crystal Dynamics. J’avoue que mes espoirs sont très faibles mais autant leur laisser une petite chance.

 

Le scénario

shadow-of-the-tomb-raider-ps4-1024x576

Étant donné le peu d’informations qu’on a sur ce point, je ne vais pas trop m’attarder dessus. Cependant, je tenais quand même à l’aborder car c’est clairement l’un des points qui m’enthousiasme le plus depuis que le teaser a été révélé.

Sans tenir compte de la potentielle qualité d’écriture qui, je l’espère, sera bien meilleure maintenant que Rhianna Pratchett n’est plus aux commandes, c’est surtout l’aspect mythologique qui fait mon bonheur. La civilisation maya, le Pérou, le Mexique, voilà des éléments dignes de figurer dans un vrai et bon Tomb Raider ! Ils ne sont d’ailleurs pas totalement inconnus des aficionados de la licence puisqu’on les a déjà retrouvés dans Tomb Raider (1996) et Tomb Raider Underworld, mais ils ne faisaient l’objet que d’un ou plusieurs niveaux et servaient davantage de cadre d’ambiance qu’autre chose. C’est la première fois qu’on les retrouve en tant qu’élément central d’un jeu alors j’espère que le travail sera au rendez-vous, aussi bien du côté de l’ambiance (visuelle et sonore) que de l’écriture narrative, mythologiquement parlant.

Par ailleurs, point très intéressant qui a été révélé, on sait que Lara est à l’origine de l’apocalypse qui survient au début du jeu puisqu’elle s’est appropriée la fameuse dague que l’on voit dans le trailer en dépit des différents avertissements. Cela implique donc, je suppose, que l’aventure retracera son parcours pour arranger la situation et corriger son erreur, ce qui n’est pas sans rappeler l’intrigue de Tomb Raider : La Révélation Finale. Est-ce un clin d’œil volontaire ou un hasard total ? On ne sait pas, mais autant dire qu’il y a matière à faire quelque chose là-dessus. Après tout, on se souvient tous comment s’est terminée l’aventure pour Lara dans La Révélation Finale en 1999… Voilà un élément qui pourrait les inspirer et être exploité pour achever une bonne fois pour toute la construction psychologique du personnage et en beauté, histoire de rattraper le fiasco des précédents volets.

Bon, il est évident que ce n’est là qu’une idée tout à fait personnelle qui me vient avec mon regard de fan de la première heure, et je ne veux pas trop me faire d’illusions parce que ce n’est jamais bon, encore moins avec Tomb Raider. Je ne m’attends donc pas absolument à retrouver cette ficelle scénaristique dans le jeu, mais il est certain qu’ils sont là sur une excellente piste, sans doute la meilleure depuis le reboot de 2013. Espérons qu’ils sauront saisir cette chance contrairement à ce dernier.

 

C’est tout pour moi, je pense même que c’est déjà pas mal étant donné le peu d’informations dont on dispose pour le moment. Si je devais mettre des mots sur mon état d’esprit à propos du jeu actuellement, je dirais que je suis mitigé. D’un côté emballé par tout l’aspect mythologique, le cadre choisi en conséquence et les premières images de Lara, d’un autre côté refroidi par les premiers retours sur le gameplay qui laissent penser que cet opus sera un Tomb Raider 1.5.5. Les quelques promesses supplémentaires de gameplay faites pourraient peser dans la balance si on ne nous avait pas habitués à tant de promesses non tenues et de pétards mouillés. Enfin, je reste également très refroidi par les quelques informations marketings dévoilées, à savoir les éditions hors de prix pour un contenu qui n’en vaut pas forcément la chandelle et surtout l’annonce de sept DLC. Rien que cela. Ou comment pousser les joueurs à dépenser plus pour prendre l’édition dotée du season pass, ce qui, dans tous les cas, laisse un amer goût d’arnaque dans la bouche.

Quoi qu’il en soit, rendez-vous au mois de juin pour les premières séquences de gameplay à l’occasion de l’E3 2018. Je ne manquerai pas de revenir dessus puisque je pense faire une chronique dédiée à l’E3 sur le blog afin de faire le point sur les annonces qui m’auront le plus intéressées !

 

Et vous, quelles sont vos premières impressions sur Shadow of the Tomb Raider ?

Publicités

5 réflexions sur “Parlons-en #4 : Décryptage des premières infos sur Shadow of the Tomb Raider

  1. Je suis totalement déconnectée des jeux-vidéo. Je n’étais même pas au courant qu’il y avait un titre et encore moins un trailer pour le jeu ! J’ai tout découvert avec ton article.

    Comme toi, c’est l’aspect mythologique renforcé, la localisation et l’atmosphère sombre qui me plaisent. Mais pour l’instant, c’est à peu près tout. Je crains déjà le gameplay qui n’aura pas évolué d’un iota (phases sous-marines ou pas… Cela dit, ça reste une bonne nouvelle qu’ils remettent enfin une part de gameplay qui faisaient partie intégrante des anciens jeux). J’ai quand même bien peur que le jeu soit principalement tourné vers l’action. Et je crains aussi que ce soit bien aseptisé dans le rendu final. Cela dit, j’espère me tromper.

    Je pense pas faire un Day One non plus (surtout si ça sort sur X-Box et trois plombes plus tard sur PS4, parce que techniquement, je n’ai que la PS4 😛 Remarque, si c’est le cas, on aura peut-être droit aux DLCs !).

    J'aime

    1. Si mon article a pu t’apprendre quelque chose j’en suis heureux ! 🙂 Après, il faut dire que le jeu n’a pas fait le buzz non plus, il était facile de passer à côté pour peu qu’on ne suive pas assidument l’actu.

      On devrait en découvrir plus à la conférence Square Enix de l’E3 ce week-end (samedi si je ne me trompe pas), on verra bien. Mais je pense comme toi.

      Et rassure toi, il n’y plus d’exclusivité temporaire pour cet opus. Le gros fail de Rise of the Tomb Raider à ce sujet les a calmés et leur a fait comprendre qu’on ne déconne pas avec les joueurs Sony qui ont grandis avec la licence haha !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s