Ash vs. Evil Dead (l’intégrale) : Ashy Slashy reprend du service !

Ash Williams, ex-tueur de démons, vient de passer les trente dernières années à vivre dans une caravane et à bosser comme vendeur dans un magasin. Un soir, sous l’emprise de l’alcool, il commet l’irréparable en lisant le Nécronomicon, ce qui entraîne le retour des cadavéreux. Alors qu’ils menacent de détruite l’humanité, Ash est contraint de reprendre du service. Mais cette fois-ci, il n’est plus seul à mener le combat.

 

Créée par Sam Raimi, cette série américaine diffusée sur la chaîne Starz depuis 2015 fait suite à la trilogie cinématographique Evil Dead des années 80-90. Elle marque le retour de Bruce Campbell dans le rôle du célèbre Ash Williams, 23 ans après le dernier volet de la saga. Ce retour, probablement motivé par le succès du remake de Fede Alvarez en 2013, survient à une époque où les revivals et les adaptations de films sous forme de série semblent avoir le vent en poupe. Celle-ci vaut-elle le détour ou pouvait-on s’en passer ? Réponse tout de suite.

 

Retour sur les saisons 1 et 2

Il ne fait aucun doute que la saga Evil Dead a conjointement marqué toute une génération de cinéphiles et le cinéma horrifique en général. Fort de son succès, le terrifiant (pour l’époque du moins, aujourd’hui on ne peut plus en dire autant…) premier volet avait d’ailleurs donné naissance à deux suites, qui étaient quant à elles davantage orientées comédie horrifique qu’horreur pure. C’est sur ce ton que l’on retrouve Ash sur le petit écran.

Ash vs. Evil Dead pose d’entrée de jeu les bases. C’est ultra sanglant, parfois dégoûtant, mais c’est surtout terriblement kitsch, décalé et bourré d’humour. Avec des effets spéciaux remis au goût du jour, l’univers complètement barré de Sam Raimi renaît et repart de plus belle avec une histoire somme toute relativement simple et pas toujours exceptionnelle, mais néanmoins diablement accrocheuse. C’est tellement accrocheur que les épisodes nous laissent chaque fois un goût de trop peu du long de leurs 25 à 30 minutes.

La première saison, composée de dix épisodes (comme les suivantes), nous permettait de replonger brutalement mais sûrement dans le monde horrifique d’Ash Williams. Elle posait les bases de cette nouvelle storyline de la vie du personnage en nous présentant ses nouveaux acolytes, notamment Pablo (Ray Santiago) et Kelly (Dana DeLorenzo), ainsi que ses nouveaux et très nombreux antagonistes, en particulier la démoniaque Ruby (Lucy Lawless). La deuxième, toujours dans le même style malgré une deuxième partie de saison un peu plus faiblarde et un season final assez confus, se montrait à la hauteur de la première et nous donnait envie d’y revenir à chaque épisode. On pouvait cependant reprocher aux scénaristes d’abuser des clins d’œil au film, notamment avec le retour constant et pas forcément justifié de la fameuse cabane dans les bois où tout a commencé en 1981.

 

Une saison 3 déroutante mais surprenante

Le final de la saison 2 était déroutant à plus d’un titre. Pour cause, tout en palliant la possibilité d’une éventuelle annulation avec une fin suffisamment efficace, il se montrait également ouvert pour une suite dont l’angle et l’explication étaient difficiles à imaginer. Starz a pourtant rempilé pour une troisième saison, pour notre plus grand plaisir.

Toujours constituée de dix épisodes, cette nouvelle saison repart donc de plus belle dans le combat qui oppose Ash et ses acolytes contre Ruby, les cadavéreux et plus encore… Si on regrettera le manque cruel d’explication sur le pourquoi du comment par rapport au season final, on passera néanmoins assez facilement outre puisqu’Ash vs. Evil Dead est, rappelons-le, un show très série B. De ce fait, on passera également outre le fait que sa vie de famille se retrouve bouleversée de manière brusque et maladroite pour se concentrer sur toutes les nouvelles possibilités que cela peut apporter à la série.

Le fait est que cette troisième saison se révèle être tout aussi savoureuse que les deux autres. Pour preuve, les épisodes nous laissent constamment ce terrible arrière-goût de trop peu et s’enchaînent sans ne jamais laisser la moindre place à l’ennui, même si l’on peut regretter que l’intrigue n’avance pas plus vite étant donné le faible nombre d’épisodes. On appréciera principalement le fait que de véritables nouveautés apparaissent, ce qui permet d’étoffer la mythologie de la série et de créer de nouvelles situations plus qu’étonnantes. Dans cette saison 3, Ash vs.s Evil Dead parvient à nouveau à repousser les limites du malsain tout en gardant son côté humoristique, faisant de son univers un univers paradoxalement attirant et repoussant en même temps.

 

Malheureusement, Ash et son équipe sont cette fois-ci forcés de tirer leur révérence pour de bon, la série ayant été officiellement annulée. Point positif cependant, les scénaristes ont réitéré le procédé utilisé en saison 2 afin de nous offrir une fin, certes, ouverte, mais suffisamment apte à clôturer la série comme il se doit. Pas, ou plutôt peu de frustration donc. Il faudra se contenter de ces trois très bonnes saisons qui raviront sans aucun doute tous les amateurs d’horreur et de comédie cherchant une série sans prise de tête.

Publicités

2 réflexions sur “Ash vs. Evil Dead (l’intégrale) : Ashy Slashy reprend du service !

  1. J’ai adoré cette série, dotée d’un univers esthétique et d’un humour totalement décomplexés. Mais pour ne rien cacher, je l’avais lâché en cours, peut-être à partir de je ne sais quel épisode de la saison 2 ? Très franchement, je ne me souviens pas quand, ni exactement pourquoi. Je crois que j’avais commencé à trouvé certains fils de l’histoire, ou certains personnages, abusés et confus. Je lui donnerai peut-être une seconde chance.

    J'aime

    1. La saison 2 était un peu faiblarde dans sa deuxième partie effectivement, c’est peut être à ce moment là que t’as lâché. Mais je ne saurais que te conseiller de te laisser tenter et de continuer puisque la saison 3 vaut le détour ! Si t’aimes l’esthétique et l’humour décomplexé de la série, comme tu l’as très justement dit, celle-là risque de te surprendre puisqu’elle va encore plus loin !

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s