E3 2018 : Ubisoft, la conférence de la déception ?

On continue le débrief de cet E3 2018 avec la cinquième conférence qui s’est tenue le 11 juin à 22h (heure française) :

Ubisoft

ix0vulf

 

On en arrive à l’une des conférences que j’attendais le plus. J’ai beau critiquer Ubisoft sans langue de bois à propos de ses politiques douteuses ou encore de son manque de rigueur dans certaines de ses productions, ce studio reste l’un de ceux que je côtoie le plus souvent. Ils ont beaucoup de licences qui me plaisent et c’est pourquoi j’avais quelques attentes particulières. Si j’étais bien sûr impatient d’en découvrir davantage sur le tant attendu Beyond Good and Evil 2 et si j’étais curieux d’en savoir plus sur Assassin’s Creed Odyssey, c’est sur deux autres licences que reposait la majeure partie de mes espoirs. Après avoir fini Watch Dogs 2 et malgré mon avis mitigé à son sujet, j’aurais aimé voir Watch Dogs 3 être officialisé. Mais par dessus tout, je rêvais de voir Sam Ficher pointer le bout de son nez avec un nouvel opus de Splinter Cell, pour faire suite à l’excellentissime Splinter Cell Blacklist sorti il y a cinq ans déjà.

Je ne vais pas passer par quatre chemins, cette conférence s’est révélée être une grosse déception. Pourtant mes attentes n’étaient pas extraordinaires, je ne pense pas que j’en attendais trop. En plus, c’est en fanfare, littéralement, qu’elle a débuté avec une jolie et dynamique présentation de Just Dance 2019, comme on en retrouve chaque année. Ni une ni deux, on entre alors dans le vif du sujet avec un long trailer tout simplement grandiose de Beyond Good and Evil 2, qui se termine qui plus est sur l’apparition totalement inattendue de… Jade ! Sans surprise, pas plus d’informations concrètes au sujet du jeu, ni même de véritable gameplay à l’exception de quelques secondes supplémentaires de phase de combat en pré-alpha footage. On enchaîne ensuite avec plusieurs autres jeux comme Rainbow Six Siege, Trials Rising annoncé pour février 2019 ou encore The Division 2, toujours à travers des présentations dynamiques et des trailers qui envoient du lourd.

Puis peu à peu, la conférence a perdu en intensité. Des jeux comme Donkey Kong Adventure (DLC de Mario + Lapins Crétins Kingdom Battle), For Honor, The Crew 2, Transference (jeu VR), Starlink : Battle for Atlas ou encore Skull and Bones ont été longuement présentés. C’était mou, cela sentait parfois un peu le réchauffé par rapport à l’E3 2017, c’était peu intéressant. Celle qui s’était d’entrée de jeu présentée comme la meilleure conférence jusqu’ici commençait à me faire douter et à me perdre. Vient alors la présentation d’Assassin’s Creed Odyssey avec un trailer et du gameplay qui, contrairement à mes attentes et contrairement à Assassin’s Creed Origins, ne sont pas parvenus à me séduire. Je n’aime pas cette licence mais Origins, avec son cadre égyptien, avait réussi à me donner envie de m’y replonger dix ans après mon expérience désastreuse sur le premier opus. Odyssey n’a pas su faire la même chose, quand bien même le cadre de la Grèce antique me passionne tout autant que l’Égypte. Pas sûr que je me laisse tenter, finalement.

Et là, alors qu’on attendait tous le fameux « one more thing », la conférence a pris fin sur une dernière intervention d’Yves Guillemot, entouré de tous ses collaborateurs et intervenants. Pas de Watch Dogs 3, pas de nouveau Splinter Cell. Pas de nouvelle licence ou de nouveau jeu, tout simplement. Il faut croire que le « one more thing » de cette année était Assassin’s Creed Odyssey, dont on connaissait l’existence depuis un moment à cause de nombreux leaks et qui n’est que la preuve que les bonnes résolutions de l’éditeur sont déjà tombées aux oubliettes. Chassez le naturel et il revient au galop comme on dit ! On repart donc sur un « One year, one Assassin’s Creed » (d’autant plus que les rumeurs parlent d’un troisième opus à venir dans la Rome antique…) tandis que des licences comme Watch Dogs mais surtout Splinter Cell restent dans l’ombre.

 

On ne va pas se mentir, Ubisoft a le sens du spectacle et du dynamisme (c’est d’ailleurs parfois ce qu’on lui reproche, sa capacité à faire de la poudre aux yeux mensongère). Ses conférences de l’E3 sont souvent parmi les plus rythmées et les plus spectaculaires grâce à la multiplication de ses trailers endiablés, de ses intervenants et de ses diverses animations. Cette année ne déroge pas à la règle sur ce point. En revanche, la faute à un programme sans la moindre surprise et nouveauté, parfois trop similaire à celui de l’an dernier et surtout à cause de l’absence de licences phares pourtant très attendues, il s’agit probablement de l’une des conférences les plus décevantes de cette année. Pour ma part, en tout cas, je reste sur ma faim.

 


Retrouvez les autres débriefs :

> Conférence Electronic Arts

> Conférence Microsoft

> Conférence Bethesda

> Conférence Square Enix

> Conférence Sony

> Bilan et highlights de l’E3 2018

Publicités

10 réflexions sur “E3 2018 : Ubisoft, la conférence de la déception ?

  1. Dis-moi, comptes tu parler de toutes les conférences, même si tu peux rassembler celles qui t’intéressent moins en un seul article ? En tout cas, ça m’intéresserait ! Pour Ubisoft, je comprends ta frustration. J’ai moi-même été surpris qu’ils sortent si rapidement un nouvel Assassin’s Creed. J’ai adoré Origins précisément parce qu’ils ont pris leur temps pour le faire, et qu’il était révolutionnaire, en terme de gameplay. J’ai peur que ce nouveau jeu ne soit qu’une copie de Origins, transposée en Grèce antique ? Je regarderai des vidéos à l’occasion, et me laisserai sûrement tenter, mais bon.

    J'aime

    1. Comme t’as pu le voir, j’ai effectivement parler de toutes les confèrences sauf 2 : le PC Gaming Show (peu intéressant et en plus je me suis endormi) et Nintendo (j’ai regardé mais ne jouant à aucune console chez eux, je n’ai rien à en dire). Ceci dit j’y reviendrai peut-être brièvement dans ma synthèse, qui devrait sortir d’ici demain !
      Je n’ai pas joué à Origins mais en me basant sur les vidéos et d’après le retour des joueurs, oui, il s’agit d’un Origins transposé en Grèce antique. Beaucoup vont même jusqu’à dire qu’on dirait un DLC ou un skin, c’est pour dire. Mais rien d’étonnant quand on sait qu’à la base, cela faisait partie d’Origins avant d’être écarté pour en faire un projet distinct. J’imagine que si les rumeurs sont vraies, il en sera pareil pour le prochain opus en Rome antique, qui serait lui aussi déjà en développement.

      J'aime

      1. Ah, je te rejoins. J’ai un PC et une Nintendo DS, mais je pense me focaliser sur la play dorénavant. Même en jouant à un vieux jeu pc (et acheté, pas piraté), ça a crashé et je n’ai pas pu terminer. J’étais tenté par la Switch, mais elle me semble bien coûteuse au vu du faible nombre de licenses ou même de jeux différents dessus. En plus, même s’il y a peut-être plus de jeux multijoueurs, elle est aussi beaucoup moins mature que la PS4, où il me reste encore tellement de jeux à découvrir ! J’ai un peu peur pour le nouvel Assassin’s Creed, mais je me laisserai sûrement tenter car ils vont tout de même encore plus loin, en terme de RPG. On peut personnaliser son personnage, choisir des dialogues, etc.

        J'aime

        1. C’est vrai que la Switch, en dépit du carton qu’elle fait, ne dispose que de très peu d’atouts au final. Hormis les licences habituelles de Nintendo (Mario, Zelda et compagnie), elle se contente de faire des portages de jeux sortis sur consoles de salon. Quitte à y jouer, autant le faire sur console. Même s’il faut avouer que le fait de pouvoir jouer, justement, à ces gros jeux de manière nomade est un réel atout !

          Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s