E3 2018 : Bilan et highlights d’une édition paresseuse

Après trois jours de conférences, le temps est maintenant venu de dresser un bilan général de cette 24ème édition de l’E3 2018. Nous le savons tous, on s’approche doucement mais sûrement de la fin de cette génération et on se trouve donc dans ce que l’on pourrait appeler une « phase de transition ». Et autant le dire clairement, cela s’est vraiment ressenti durant les conférences.

 

La première chose que l’on peut retenir de cette édition c’est bien le manque cruel de nouveautés dont il en ressort. Cela s’est surtout ressenti chez Electronic Arts, Square Enix, Ubisoft, Sony et Nintendo qui se sont tout simplement contentés d’annoncer des jeux qu’on connaissait déjà ou, dans le cas contraire, qu’on s’attendait à retrouver. Du côté de Bethesda, plusieurs nouvelles annonces ont été faites mais là encore, pour les plus grosses, rien de bien réjouissant non plus puisqu’il faudra se contenter de deux minuscules teasers de moins d’une minute montrant… un logo titre. Finalement, c’est Microsoft qui s’en est le mieux sorti avec la présentation de pas moins de cinquante jeux, parmi lesquels un grand nombre de nouveautés, que ce soit dans ses licences phares ou avec de nouvelles licences, principalement des jeux indés. Il ne fait aucun doute que le fait qu’on soit en pleine phase de transition joue un grand rôle là-dedans puisqu’il y a fort à parier que la plupart des nouveautés sur lesquelles travaillent les studios et les constructeurs sont destinées à constituer le line-up de la prochaine génération. Il faudra donc s’armer de patience pour les découvrir, qu’elles soient cross-plateforme ou non.

Le problème, c’est qu’en plus de manquer de nouveautés, on a également pu ressentir un certain manque de contenu dans l’ensemble. Dans le cas présent, cela vaut pour tous les éditeurs et constructeurs en dépit du facteur « nouveauté ». Pour cause, si nous n’avons pas manqué de trailers et d’annonces en tout genre, la plupart des conférences ont été particulièrement avares en véritables informations. Peu de jeux ont bénéficié de séquences de gameplay, beaucoup de jeux n’ont toujours pas trouvé de date de sortie et dans les rares cas où de nouvelles licences ont été dévoilées, nous n’avons eu ni l’un ni l’autre dans les courts teasers/trailers diffusés. Cela n’empêche pas la hype de s’installer évidemment, mais c’est quand même très regrettable qu’un tel événement se montre si avare envers son public. Alors bien sûr, maintenant que le salon est ouvert au public et que les journalistes assistent aux sessions « behind closed doors », nous avons tout ce contenu qui commence à sortir pour la majeure partie des jeux (et même de nouveaux encore). Mais pourquoi ne pas les mettre plus en avant directement dans les conférences pour certains titres ? Bien sûr ce serait impossible de le faire pour chaque jeu, mais au moins pour les plus importants d’entre eux et/ou pour les nouveautés.

Enfin, on pourra également regretter une certaine faiblesse dans la présentation de la majeure partie des conférences qui manquaient quelque peu de saveur. Ceci n’est évidemment pas un impératif donc je me doute que tout le monde ne sera pas d’accord avec moi, mais l’E3 représente à mes yeux un grand « show ». À ce titre, j’attends un minimum de spectacle et d’ambiance. On est à Hollywood tout de même ! Sur ce point, il est clair que Microsoft est le grand vainqueur de cette édition, suivi par Ubisoft (malgré un gros coup de mou au milieu) et Sony (qui a tenté de changer de formule, ce qui est un choix intéressant mais à travailler). Du côté d’Electronic Arts, nous avons eu droit à une formule tout ce qu’il y a de plus classique tandis que Bethesda a eu tendance à se perdre dans un trop plein de bla bla. Cela vaut d’ailleurs également pour le PC Gaming Show qui est toujours relativement peu intéressant. Enfin, au fond du classement se trouvent les conférences Square Enix et Nintendo qui, en plus de manquer de contenu, se sont contentées d’être un enchaînement sans saveur de vidéos et de présentations. Mention spéciale à Nintendo, plus particulièrement, pour avoir passé trente minutes de conférence (sur une quarantaine) à présenter un seul et unique jeu. D’un ennui mortel !

 

Bref, tout en étant une édition relativement plaisante, cette 24ème édition de l’E3 2018 s’est quand même révélée paresseuse dans l’ensemble. Peu de nouveautés, avare en contenu, pas toujours au top de sa forme niveau rythme et présentation, le fait qu’on soit en pleine « phase de transition » en vue de l’arrivée, sans doute prochaine, de la nouvelle génération se ressent et ne fait pas que du bien. Si d’un point de vue purement personnel Sony l’emporte en termes de contenu, il me semble évident que Microsoft ressort vainqueur de cette année avec une conférence parfaitement maîtrisée, rythmée et complète. Maintenant, il ne nous reste plus qu’à profiter du contenu toujours en cours de présentation au salon avant une édition 2019 qui, j’en suis convaincu, sera quant à elle pleine de surprises !

 


MES HIGHLIGHTS :

Avant de refermer la page de cet E3 2018, voici tout de même un tour d’horizon de mes highlights et des quelques jeux qui ont su retenir mon attention.

 

THE LAST OF US PART II (PS4, NON DATÉ)

Si je ne devais en retenir qu’un (mais rassurez-vous ce ne sera pas le cas), ce serait sans le moindre doute le futur mastodonte signé Naughty Dog. The Last of Us fait partie de la liste des jeux qui ont marqué ma carrière de gamer et j’ai bien l’intention de sauter sur ce deuxième opus dès qu’il sera en magasin. La vidéo de gameplay présentée n’a d’ailleurs fait que décupler mon impatience, qui n’a malheureusement pas été rassasiée avec une date ou une fenêtre de sortie…

 

RESIDENT EVIL 2 REMAKE (PS4/ONE/PC, 25 JANVIER 2019)

Trois longues années après avoir été officiellement annoncé par Capcom, le remake de Resident Evil 2 a enfin montré ses premières images dans deux trailers et une longue séquence de gameplay. Je l’attends depuis tellement longtemps que ce sera assurément du day one, d’autant plus que la séquence de gameplay m’a terriblement donné envie ! Ce sera l’occasion pour moi de découvrir cet opus que je n’ai toujours pas fait malgré le fait qu’il soit dans ma bibliothèque PS1 depuis, justement, trois ans…

 

Et… c’est tout, ou presque. Il y a bien sûr beaucoup d’autres jeux qui ont retenu mon attention, mais aucun n’a su le faire autant que ces deux là. Je peux par exemple également citer Beyond Good and Evil 2, qui a fait sensation avec un trailer grandiose, ou encore Death Stranding qui s’est davantage dévoilé mais malheureusement toujours trop peu pour qu’on sache de quoi il en retourne. Je pense également me laisser tenter par Spider-Man, qui m’a l’air d’être aussi sympathique à jouer qu’un Batman Arkham, même pour un non-fan de super-héros comme moi, ainsi que par Les Aventures extraordinaires du Captain Spirit, le spin-off de Life is Strange qui sortira gratuitement le 26 juin prochain. J’attends aussi d’en savoir plus sur The Quiet Man et Control, deux nouvelles licences dont on sait peu de choses mais dont le teaser m’a plu.

Enfin, je garde un petit œil sur Assassin’s Creed Odyssey, Cyberpunk 2077, Dying Light 2, Anthem et Devil May Cry 5 qui sont tous des jeux que je ne suis pas certain de faire mais qui pourraient tout de même me tenter un jour ou l’autre. Je classerai également Shadow of the Tomb Raider dans cette catégorie même si celui-là, c’est sûr et certain que je le ferai, mais certainement pas avant qu’il ne soit disponible avec une promo intéressante (du style 20€ grand maximum, histoire de ne pas trop participer à cette supercherie non plus).

Publicités

12 réflexions sur “E3 2018 : Bilan et highlights d’une édition paresseuse

  1. Pour ne pas s’ennuyer et voir un vrai show : les conférences Devolver.
    Bon, après une conférence on se met étrangement à détester l’éditeur, mais c’est une expérience à tenter au moins une fois tant leurs conférences sont lunaires.

    Sinon je suis pas trop d’accord sur ton constat. Enfin, oui, il n’y a pas eu de réelle nouveauté. Mais pour une conférence qui arrive à un moment charnière où les constructeurs ne peuvent proposer que des jeux (et pas de teasing de machine, ou de nouveau gros service), les deux s’en sont bien tirés en montrant beaucoup de gameplay. Agréablement surpris par Microsoft qui ne recommence pas ses conneries HoloLens et compagnie pendant trente minutes, et Sony qui oublie son casque VR. Au lieu de ça les deux ont proposé que du jeu, souvent solo (ça n’a pas été la fête attendue du battle royale), et souvent ils ont su bien les mettre en scène.

    Pareil chez les éditeurs tiers qui n’avaient pas grand chose de nouveau à proposer mais qui ont été généreux pour les licences déjà connues.

    J'aime

    1. J’en ai brièvement entendu parler de cette conférence mais vu l’indifférence totale de tout le monde à son propos, je n’ai même pas cherché à en savoir plus haha ! Elle est si mauvaise que ça ?

      Je ne trouve pas que Microsoft ait montré beaucoup de gameplay contrairement à Sony. Après Microsoft misait avant tout sur la présentation d’un maximum de jeux, là où Sony avait clairement annoncé qu’ils se concentreraient sur un catalogue réduit. Mais oui, ravi aussi de ne pas avoir mangé de la VR et du Battle Royale à outrance.

      Après, je dis que cette année était paresseuse mais j’ai bien conscience que c’est parce qu’on se trouve en pleine phase de transition, donc c’est pardonnable. Ils ne vont pas annoncé des jeux prévus pour les line-up de la prochaine génération alors que cette dernière n’a pas encore été officiellement annoncée, c’est normal. Par contre l’année prochaine… ça risque d’être une toute autre affaire et j’ai hâte de vivre ça !

      J'aime

      1. Disons que les gars de Devolver ont un humour bien à eux, et de nombreuses private jokes que personne ne comprend. Du coup, en plus de se retrouver sur certains de leurs jeux (comme l’infâme I Hate Running Backwards) c’est très présent à leurs conférences. L’année dernière, il y avait quelque chose comme 45 minutes de sketchs (pas drôles) pour 15min de JV.
        Cette année j’ai pas regardé, mais sachant qu’ils ont présenté que trois jeux, j’imagine que les sketchs devaient encore être là pour meubler.

        Mais c’est une expérience à vivre franchement, faut tenter l’année prochaine 😀

        J'aime

        1. Ah oui d’accord, je vois le genre… Le pire c’est que maintenant j’ai vraiment envie de tester pour voir de quoi il en retourne. Je verrai ça l’année prochaine ! 😂

          J'aime

  2. Comme toi, j’attends The Last of Us II de pied ferme ! J’ai tellement aimé le premier. Cela dit, je suis beaucoup moins enthousiaste que toi après l’E3 (je deviens aigrie avec l’âge… LOL). J’ai trouvé la bande-annonce assez superficielle (comme l’impression qu’elle essayait de se donner un genre profond, en nous montrant une Ellie humaine et amoureuse, contrastant avec celle du gameplay… sans que ça frappe réellement comme pouvaient le faire les trailers du premier jeu, où Joel pouvait sembler violent et monstrueux quand il torturait un homme). Bien évidemment, j’ai apprécié l’extrait de gameplay, mais là encore, j’ai eu l’impression que c’est du bis repetita du premier, avec quelques améliorations graphiques et des mouvements plus variées et fluides. Du coup, même si je pense que je vais aimer jouer le jeu, j’ai peur qu’il n’apporte pas grand chose de nouveau (après, je joue à TLOU pour jouer à TLOU, mais si on n’a pas de grosses différences comme entre Uncharted 1 et 2, j’ai du mal à imaginer prendre une aussi grosse claque qu’avec le premier jeu). Bon, après, c’est Naughty Dog, je leur fais confiance malgré tout.

    Je retiens aussi Resident Evil 2. Mais (oui, je râle toujours) j’ai trouvé la BA assez laide graphiquement. Ça m’a fait un peu peur de trouver ça moche pour de la PS4. Heureusement, le in-game semble bien plus agréable à l’oeil. J’ai beaucoup aimé le vieux jeu (je crois l’avoir préféré au 1, c’est pour dire). Je suis donc curieuse de voir ce que ça donne, surtout qu’ici, le remake apporte carrément un nouveau gameplay. Ça fera toujours plaisir de rejouer à un RE (même si c’est indirectement un ancien), vu que je n’ai pas du tout suivi le virage entrepris avec RE7. D’ailleurs, mon enthousiasme est eut-être aussi modéré parce que je ne suis plus autant dans le cercle des fans de RE justement.

    De mon côté, grosses attentes concernant Devil May Cry 5. Je crois que c’est ce que j’ai préféré de l’E3. Ne suivant pas trop l’actu des jeux-vidéos, j’ignorais que le jeu était en développement. Et je croyais que si un nouveau DMC arrivait, ce serait DmC2. Autant dire que quand j’ai reconnu -pas immédiatement- l’ami Nero, je n’en revenais pas. J’étais persuadée que Capcom ne répondrait jamais aux questions laissées en suspend par DMC4 (oui, je suis folle, je joue en partie pour le scénario, mais chuuuuuut…). Du coup, je me suis même remise à jouer à DMC4 (et je joue comme une grosse quiche, parce que j’ai tout oublié. Déjà que je ne jouais pas très minutieusement avant, mais là, c’est la cata : je me fais laminer par certains boss en mode normal. C’est bien, j’ai 8-10 mois pour réapprendre leur gameplay assez technique…).

    RAS dans les nouveaux jeux. Rien qui ne me parle particulièrement… (J’ai l’impression de ne quasiment jamais jouer à une nouvelle licence sur cette génération de consoles… Certes, je joue beaucoup moins qu’avant, faute de temps, mais je n’achète quasiment plus que des suites/remake/remastered. C’est assez frustrant).

    J'aime

    1. Bizarrement je comprends ce que tu veux dire. C’est vrai que la séquence présentée pour TLOU2 n’a absolument rien d’inédite et rappelle beaucoup certaines séquences du premier opus. Mais je fais confiance à ND sur le fait qu’ils sauront nous surprendre et renouveler l’expérience d’une manière ou d’une autre. Ils ne m’ont jamais déçu jusqu’ici donc il n’y a pas de raison que ça commence maintenant. Il suffit de voir Uncharted 4, dont les trailers étaient loin de laisser imaginer la qualité de l’aventure qui nous attendait en réalité.

      C’est vrai que la BA est loin d’être une claque graphique, notamment pour le visage de Leon, mais sur ça on est tous d’accord. In-game le jeu a en revanche l’air magnifique, en tout cas la démo semble montrer que le jeu est tout aussi maîtrisé que RE7 (dont il reprend le moteur graphique). Pour ma part c’est bien le premier RE que j’attends vraiment depuis longtemps étant donné que je n’ai pas non plus suivi le virage RE7. Ça me permettra de découvrir RE2, si je ne me laisse pas tenter par la version PS1 entre temps (je l’ai achetée il y a 3 ans et je n’y ai toujours pas joué…).

      Pour DMC, je ne te jugerai pas étant donné que je ne joue pas à cette licence. J’ai vu quelques vidéos du reboot qui m’avait l’air sympa mais sans aller plus loin. Par contre il me semble que tout le monde ignorait que DMC5 était en développement, c’est un des reveals de cet E3 si je ne me trompe pas (même si le jeu était listé dans le leak de Walmart il me semble). En tout cas, bon training d’ici la sortie du prochain haha !

      Il faut dire que cette génération n’a vu que très peu de nouvelles licences voir le jour contrairement aux précédentes… La faute aux éditeurs qui ont perdu trop de temps à faire des suites/remakes/reboot/remastered qu’à se creuser les méninges pour créer de nouvelles choses dignes d’intérêt.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s