Top Albums #1 : Christina Aguilera

C’est parti pour le lancement d’une nouvelle chronique sur le blog, sobrement intitulée « Top Albums ». Comme son nom l’indique, il s’agira pour moi de vous faire mon top personnel de l’ensemble des albums d’un artiste avec, pour chacun, non pas une critique complète mais un rapide retour comprenant un aperçu de ses forces et de ses faiblesses. Ce sera aussi l’occasion pour moi de mettre en valeur les meilleurs titres de la carrière des artistes qui, bien souvent, ne sont pas ceux que l’on pourrait croire.

 


 

On commence avec la chanteuse pop américaine Christina Aguilera. Issue de la génération Mickey Mouse Club au même titre que des artistes comme Britney Spears ou Justin Timberlake, elle est principalement connue pour sa puissance vocale à toute épreuve qui, malheureusement, ne lui a pas permis d’avoir une carrière aussi marquante que ses anciens camarades. Cela ne l’empêche pas pour autant d’avoir de très bons titres à son actif et de revenir, six ans après l’échec de Lotus, avec un nouvel album intitulé Liberation (sorti le 15 juin 2018). Avant l’arrivée prochaine de la critique de ce dernier, donc, petit tour d’horizon de ses précédents albums.

 

#5 : CHRISTINA AGUILERA (1999)

600x600bf

À l’image de nombreux premiers albums de jeunes artistes des années 1990 (Spears et Timberlake sont eux aussi passés par là), ce premier album d’Aguilera est loin d’être une réussite. Très « bubblegum pop », il est tout ce qu’il y a de plus classique pour une artiste de cet âge et de cette génération et a donc par conséquence très mal vieilli. Cela vaut également pour tout l’aspect visuel qui situe la chanteuse dans la continuité de Spears avec des clips chorégraphiés où elle joue les lolitas, très 90s donc. La seule différence entre les deux étant alors que Spears, aidée par Max Martin, est parvenue à s’assurer quelques tubes intemporels là où Aguilera n’a que des chansons qui fonctionneront par nostalgie.

Les incontournables (enfin, pas vraiment) : Genie in a Bottle ; So Emotional ; When You Put Your Hands On Me

 

#4 : STRIPPED (2002)

41m7anill8l-_sy355_

Changement radical d’image et d’univers musical avec ce second album qui se veut plus urban et plus mature. À l’image de Spears et de son virage avec l’album Britney un an plus tôt, Aguilera cherche à casser son image de jeune lolita en adoptant une image plus trash, ce qui passe alors par la création de l’alter-ego Xtina. Malheureusement pour elle, c’est loin d’être une réussite et cela prend difficilement. L’album lui-même, s’il contient son premier gros tube avec Fighter ainsi qu’un certain nombre de chansons intéressantes, est loin d’être ce qui se fait de mieux et souffre de certaines productions peu captivantes en plus d’une surdose de ballades peu marquantes. En d’autres termes, Aguilera continue désespérément de tenter de suivre les traces de Spears, mais sans succès.

Les incontournables : Walk Away ; Fighter ; Beautiful ; Get Mine, Get Yours

 

#3 LOTUS (2012)

Christina_Aguilera-Lotus_(Deluxe_Edition)-Frontal

Véritable échec commercial et critique, Lotus est pourtant une vraie usine à tubes qui enchaîne les productions électro-pop, certes très génériques et pas toujours parfaites, mais avant tout diablement efficaces. Malgré la présence de quelques titres assez anecdotiques (Red Hot Kinda Love et Shut Up notamment) et une tendance d’Aguilera à abuser de sa puissance vocale, on retiendra surtout les tubes en puissances disséminés de parts et d’autres de l’album qui sont malgré tout contrebalancés par la présence de mid-tempo et de ballades tout aussi réussies. Ce n’est clairement pas son album le plus travaillé d’un point de vue artistique ni même le plus original, mais il fonctionne et c’est tout ce qu’on attendait de lui.

Les incontournables : Lotus Intro ; Your Body ; Let There Be Love ; Just a Fool

 

#2 : BIONIC (2010)

958309738faf387025d4bbb391043fbe

À l’instar de Lotus, le quatrième album d’Aguilera semble avoir pour ligne directrice d’enchaîner les tubes électro-pop. Avec des productions aussi différentes que complémentaires à fortes composantes urban et synthétique, Bionic dispose d’une véritable direction artistique maîtrisée et accrocheuse… du moins dans sa première partie. Il est clair, vu le côté provocateur de certains textes et notamment de l’horrible clip de Not Myself Tonight, que la chanteuse souhaitait « choquer » et marquer les esprits. Pourtant, la deuxième partie de l’album est essentiellement composée de ballades, certes réussies, mais qui dénotent du reste. Comme quoi, il n’est jamais bon d’intégrer un trop grand nombre de pistes : cela tend à nuire à la cohésion de l’album en plus de donner lieu à des erreurs de parcours (Bobblehead, My Girls et Vanity notamment).

Les incontournables : Bionic ; Not Myself Tonight ; Elastic Love ; Desnudate ; Glam ; I Am

 

#1 : BACK TO BASICS (2006)

BTB.png

Encore un album qui prouve que les années 2005 à 2007 représentent l’âge d’or de la pop musique américaine ! Après deux albums passés dans l’ombre de Spears dont elle essayait, sans succès, de copier le style, Aguilera a enfin trouvé sa voie. Avec Back to Basics, retour dans les années cabaret à travers une série de titres produits à la perfection, mêlant habilement divers styles (jazz, soul, pop, urban) et mettant divinement bien en valeur la singularité et la puissance vocale de la chanteuse. Composé de 22 titres, l’album réussit pourtant le tour de force de maîtriser sa cohésion artistique de la première à la dernière piste sans qu’aucune ne semble avoir volé sa place, cohésion qui s’étend avec brio jusqu’à l’univers visuel de l’album qui enchaîne les clips d’une grande réussite. Si on devait ne retenir qu’un album de la carrière d’Aguilera, c’est bien celui-ci !

Les incontournables : Ain’t No Other Man ; Oh Mother ; F.U.S.S. (Interlude) ; Still Dirrty ; Welcome ; Candyman ; Hurt

 

Publicités

10 réflexions sur “Top Albums #1 : Christina Aguilera

  1. Je ne suis pas du tout d’accord sur la comparaison avec Britney (d’ailleurs je ne comprends toujours pas pourquoi on veut les comparer indéfiniment), surtout en ce qui concerne l’album « stripped » (je t’invite à lire mon article sur le sujet ;)). Certes, elle voulait aussi casser son image de lolita mais « stripped » est un album très personnel (elle se dévoile notamment sur son enfance) et complètement différent musicalement de sa consoeur ! L’album oscille entre soul/hip hop/rock/pop rock. Christina Aguilera a toujours voulu se démarquer en faisant une musique qu’elle considérait comme plus authentique ou différente des tendances, sans se préoccuper des charts. Sa grosse erreur a été de se laisser aller sur Lotus, où clairement elle n’a pas réalisé ce disque avec plaisir et s’est contenté de faire du commercial pour plaire à sa maison de disque (de même sur une partie de l’album
    bionic). Mais pour ce qui est de « back to basics », je suis tout à fait d’accord, c’est son meilleur disque !

    Aimé par 1 personne

    1. À vrai dire il est difficile de ne pas les comparer vu qu’elles jouent dans la même cour (et comme je dis toujours, la cour est assez grande pour tout le monde). Je me doute que Christina ne cherchait pas à copier Britney, mais étant donné qu’elle a pris le même chemin qu’elle en différé (d’abord la lolita et ensuite l’émancipation par la « sexualisation »), forcément les liens sont vite établis. Après, c’est clair que l’album Stripped n’a absolument rien à voir avec aucun album de Britney, sur ce point il n’y a aucun souci ! J’irai même jusqu’à dire que la musique des deux n’ont jamais rien eu à voir, c’est avant tout une question d’image.
      Concernant Lotus, je suis complètement à contre-courant des fans puisque c’est pour moi un excellent album, c’est d’ailleurs avec celui-là que j’ai découvert sa musique à l’époque (même si je n’ai écouté le reste que le mois dernier). Tout comme je suis à contre-courant pour Stripped que j’ai du mal à apprécier. J’ai d’ailleurs l’impression que le schéma est en train de se reproduire pour Liberation puisque j’en ai lu beaucoup de bien, alors que de mon côté ça coince un peu…
      En revanche je pense que Back to Basics met tout le monde d’accord sans problème. 🙂

      Aimé par 1 personne

      1. L’article prêtait un peu à confusion quant à la comparaison 🙂 car effectivement si on s’arrête aux clips de 2002 bien entendu qu’on peut aisément dire que c’est pareil. Mais en étudiant de plus près non 🙂 c’est marrant pour lotus, je ne l’ai pas du tt apprécié (hormis l’intro et quelques mélodies sympathiques) je trouve qu’en plus que sa voix était bâclée à cette époque. Au final tout dépend des goûts musicaux de chacun !

        J'aime

        1. Et encore, pareil oui et non puisque quand je vois les clips de Christina, je n’ai pas du tout l’impression de voir les clips de Britney. Même visuellement parlant elles ont un style très différent.
          Sa voix bâclée ? Pourtant on ne peut pas dire qu’elle manque de puissance sur cet album, au contraire, elle en montre un peu trop haha ! Mais oui, ce top est de toute façon entièrement personnel, il n’est pas fondé sur des faits objectifs (impact, postérité, ventes, etc.) mais sur mes goûts. 😉

          Aimé par 1 personne

  2. Je suis totalement passée à côté de Lotus!! J’étais fan de « Beautiful » comme la pluspart des filles des années 90 haha! Et sinon back to Basics était évidemment un truc de fouuuu!! Tu m’as redonné envie de l’écouter merci!

    Aimé par 1 personne

    1. De rien, ça me fait plaisir ! 🙂
      Et je te conseille d’écouter Lotus si tu ne le connais pas et si t’apprécies l’électro. Ou à la limite commence par écouter les quatre titres que j’ai cités si tu veux avoir un petit aperçu de l’album et savoir si tu veux te lancer ou non.

      Aimé par 1 personne

  3. Aaaaaah Christina et Britney, toute mon adolescence 😛 Cela dit, effectivement, c’est plus une question d’image que de musique, puisque même leurs premiers albums sonnent assez différents.

    Ça fait une éternité que je n’ai pas écouté le premier album de Christina (idem pour celui de Britney, mais je me souviens plutôt bien des chansons figurant sur celui-ci, plutôt que celles de Christina. Et paradoxalement, je ne crois pas vraiment préférer le premier de Britney au premier de Christina… Bref ! Je divague).

    En tout cas, mon préféré est Stripped. Je trouve qu’il y a pas mal de chansons qui comblent, mais qui comblent de manière sympathique (j’ai eu des révélations tardives aussi, du genre Soar). Et surtout, ce qui m’a toujours frappée, c’est à quel point c’est un voyage où on passe d’une ambiance et d’un style à d’autres. J’ai toujours admiré ça sur cet album. J’ajouterais aussi que les instrumentations semblent authentiques (quand sur d’autres albums ultérieurs, et pas seulement ceux de Christina, les musiques ont l’air tellement basiques qu’elles pourraient intégralement sortir d’un ordinateur).

    Après, j’aime aussi beaucoup Back To Basics. Cela dit, ça fait aussi des années que je ne l’ai pas écouté. En fait, j’adore le concept de l’album. Je me souviens avoir aimé des chansons comme Candyman, Hurt, Back In The Day, Welcome (ou un nom comme ça). Mais l’album m’a toujours paru tellement loooooong que j’ai rarement trouvé le courage d’y revenir (et comme à l’époque, j’avais le CD -je dois toujours l’avoir quelque part d’ailleurs, je n’ai jamais pu trier les chansons pour m’en faire une version raccourcie). Et autre chose : j’ai trouvé qu’elle avait tendance à trop brailler sur certaines chansons, au point que ça me gâchait le plaisir d’écouter les mélodies (ça ne m’avait pas fait ça sur ses deux premiers albums, sauf dernièrement, où en réécoutant Stripped, j’ai trouvé que ça commençait à se percevoir sur deux-trois passages).

    Je déteste Bionic. J’ai adoré le concept quand elle l’avait annoncé, mais ce fut la douche froide avec Not Myself Tonight. Pour être honnête, je n’ai jamais écouté l’album en entier, mais pour une bonne raison : j’ai essayé (et ré-essayé plusieurs fois) les previews. Il n’y en avait quasiment aucune qui ne me plaisait (j’ai été face au même cas avec Britney Jean de Britney…). Du coup, je n’ai jamais eu le courage d’écouter, et comme je suis assez sensible aux mélodies, j’ai tendance à avoir confiance en mon instinct face aux previews (je me souviens au contraire avoir insisté, et même carrément acheté, des albums dont les previews ne me marquaient pas trop, mais dont je sentais un certains potentiel. Et ce fut une bonne surprise dans ces cas là. Mais c’est juste le néant du côté de ma réception pour cet album 😛 ).

    Sinon, Lotus, j’avais bien aimé sur le coup. Mais on sentait clairement que ce n’était pas complètement Christina de retomber sur des morceaux pop assez « bateau » (vu le soin apporté aux trois projets précédents -oui, je le reconnais même pour Bionic). C’est mon côté amatrice de pop qui m’a fait apprécier l’album. Sauf qu’en fait, aujourd’hui, je ne l’écoute plus du tout, et j’ai quasiment tout oublié. La seule qui me revient encore en tête, c’est Your Body. Et je me souviens vaguement avoir aimé « Cease Fire » (ou un titre de ce genre).

    Quant au nouvel album, il a l’air de nouveau plus travaillé. Mais de toutes les chansons que j’ai écoutées (3 ou 4), bah… je n’ai rien aimé. Son duo avec Levato est braillard à souhait, ce que j’aurais voulu qu’elle évite. Elle a une voix magnifique, mais elle fait n’importe quoi avec. Au lieu de l’utiliser avec nuances, elle fonce toujours comme un éléphant lancé à grande vitesse. Du coup, je suis partie du mauvais pied avec cet album. Faudra que je tente les previews. Mais ne pas aimer 4 chansons dès le départ ne m’a pas trop motivée…

    Aimé par 1 personne

    1. Wahou, quel beau commentaire, merci ! 😀

      C’est vrai que le premier album de Britney était en lui-même beaucoup plus intéressant, même si je ne l’écoute quasiment jamais puisque je n’aime pas le côté bubblegum. En général je me contente de Baby One More Time et Born to Make You Happy, c’est tout.

      Depuis ce top j’ai eu beaucoup de retours sur Stripped et je me rends compte qu’il a eu un impact bien supérieur à ce que je pensais, pour les fans comme pour certains artistes. Mais je ne sais pas, moi je n’arrive pas à accrocher et pourtant je l’ai écouté un certain nombre de fois (parfois plusieurs écoutes me sont nécessaires pour bien saisir les nuances d’un album).

      C’est vrai que Back to Basics est long mais honnêtement, l’album est tellement bien produit et construit qu’on ne voit pas le temps passer du tout. Tu devrais lui relaisser une chance à l’occasion, ne serait-ce que pour en retenir que tes chansons préférées, à la limite. Par contre je n’ai pas eu cette impression de « braille » contrairement à Lotus.

      Je ne saurais que te conseiller d’écouter certaines chansons au moins de Bionic qui en valent le coup. Mon coup de cœur reste Glam, qui est une excellente chanson pop très bien produite et qui pourrait te donner envie de te lancer dans l’écoute à l’occasion. D’ailleurs, pour l’anecdote, Glam devait être le lead single avant que sa maison de disque n’impose Not Myself Tonight pour faire le buzz… Mais ça a été un échec.

      Pour Lotus je comprends tout à fait ton avis, c’est pas un album dont on garde forcément énormément de souvenirs tant la direction artistique est commune. C’est le genre d’albums qu’on aime, qu’on délaisse quelques temps, qu’on réécoute pour le re-découvrir, etc.

      Si jamais, je prévois de faire une critique de Liberation prochainement, ça pourra peut-être te donner un aperçu. Mais à titre personnel Fall in Line est un de mes morceaux préférés parce que je trouve que sa puissance vocale y est bien exploitée, contrairement aux versions live où elle délaisse certains passages juste pour hurler dans le micro…

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s