Top Albums #2 : Twenty One Pilots

En ce 5 octobre 2018, un album que j’attendais particulièrement a enfin pointé le bout de son nez : Trench. Il s’agit du cinquième album des Twenty One Pilots, un groupe américain au style principalement pop/rock mais fortement teinté de sonorités hip-pop, électro, rap et bien plus encore. À sa création en 2009, le groupe était composé du chanteur Tyler Joseph et des musiciens Nick Thomas et Chris Salih, qui ont tous les trois travaillés sur l’album éponyme Twenty One Pilots (2009). Mais à l’issue de ce dernier, Thomas et Salih ont quitté le groupe pour laisser la place à Josh Dun, faisant des Twenty One Pilots un duo. Un duo qui a connu un succès grandissant jusqu’à la sortie du single Stressed Out et de l’album Blurryface en 2015, qui ont été une véritable consécration leur donnant une visibilité internationale. Avant l’arrivée de la critique de Trench, retour, donc, sur la discographie du groupe avec ce deuxième numéro de « Top Albums ».

 


#4 : Twenty One Pilots (2009)


Cover

C’est presque une tradition inévitable dans le monde de la musique (comme ailleurs soit dit en passant), mais le premier album du groupe est probablement le moins intéressant de leur discographie. Cependant, dire qu’il est inintéressant serait une grave erreur. S’il s’agit d’un album aux productions parfois un peu trop génériques, on sent d’ores et déjà qu’une véritable identité se cache derrière un certain nombre de titres, une identité qui ne demande qu’à être libérée. À l’exception donc, de quelques morceaux sur lesquels on reviendra peu, par goût ou à cause de leur répétitivité (Addict With a Pen ; Friends, Please et Johnny Boy notamment), Twenty One Pilots n’en reste pour autant pas moins un album assez sympa à découvrir.

Les incontournables : Implicit Demand for Proof ; Fall Away ; A Car, A Torch, A Death

 


#3 : Vessel (2013)


410kwvkh4fl-_sy355_

Premier album produit sous le label Fueled by Ramen (les deux précédents ayant été auto-édités), il possède une particularité importante à noter : sur les 12 titres qui le composent, six sont des réorchestrations de morceaux issus de l’album précédent, Regional at Best (qui a été retiré de la vente depuis). Légèrement retravaillées et sublimées par une production fidèle aux originales, ces pistes ont néanmoins tendance à faire de l’ombre aux nouvelles qui, tout en étant très bonnes et efficaces (sauf peut-être House of Gold et Truce), sont généralement moins marquantes. Cela tend à faire de Vessel un album d’entre-deux, de transition pourrait-on même dire, ce qui ne l’empêche pas d’être une réussite pour autant.

Les incontournables : Ode to Sleep ; Holding On to You ; Car Radio ; Semi-Automatic ; Gun for Hands

 


#2 : Regional at Best (2011)


Cover

J’évoquais ci-dessus le fait que leur premier album laissait transparaître une identité qui avait du mal à sortir. C’est sur ce deuxième album qu’elle s’est véritablement montrée, comme si l’arrivée de Josh Dun était ce dont le groupe avait besoin. Sans compter les morceaux réorchestrés sur Vessel, Regional at Best, qui est largement plus orienté électro, constitue un enchaînement de pistes aussi uniques qu’entêtantes dont les productions sont tantôt délicieusement mélancoliques et envoûtantes, tantôt fraîches et dansantes. Twenty One Pilots c’est désormais une âme, une identité, une signature, et cet album en est la (première) preuve.

Les incontournables : Glowing Eyes ; Kitchen Sink ; Anathema ; Ruby ; Clear

 


#1 : Blurryface (2015)


Cover

L’album de la consécration, à juste titre. Si Regional at Best était la preuve que Twenty One Pilots était un groupe créatif et unique en son genre, Blurryface a permis au duo de pousser le phénomène à un niveau largement supérieur. Véritable usine à tubes aux styles aussi variés que maîtrisés, cet album résolument plus sombre et plus urbain que les précédents a achevé la constitution d’une aura artistique remarquable pour le groupe. Impossible de ne pas succomber au charme de cet album qui est incontestablement l’un des plus marquants et réussis de 2015 (en témoigne le fait qu’il s’agit du premier album au monde à avoir vu l’ensemble de ses pistes être certifiées Or au minimum). Un bijou à ne surtout pas manquer !

Les incontournables : Heavydirtysoul ; Stressed Out ; Fairly Local ; Lane Boy ; Doubt

Publicités

3 réflexions sur “Top Albums #2 : Twenty One Pilots

    1. Ça va peut-être te paraître étonnant mais c’est une des chansons que j’écoute le moins de Blurryface haha ! Je l’aime bien mais je n’ai pas de gros coup de cœur non plus à cause du côté reggae je pense.

      T’as écouté Trench déjà ou pas encore ?

      Et merci bien pour ton commentaire ! 🙂

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s