[PGW 2018 – Preview] Resident Evil 2 Remake : le retour du maître de l’horreur

En tant que grand fan de la série Resident Evil, je ne vous surprendrai pas si je vous dis que cette démo, que je connais pourtant déjà par cœur, était mon must see absolu du salon. C’est pourquoi après avoir fait un premier grand tour général des pavillons j’ai effectué mon premier arrêt du côté du stand Xbox, où Resident Evil 2 Remake était jouable. Après environ 1h30 d’attente, j’ai enfin pu poser mes mains sur le Saint Graal. Casque sur les oreilles, manette entre les mains, me voilà aux côtés de Leon S. Kennedy dans le (pas si) désert commissariat de Raccoon City.

 

Une ambiance plus vraie que nature

smartcapture

Avant toute chose, je tiens à préciser que je n’ai pas eu le temps de faire la démo entière. Malgré le fait que je la connaisse déjà, j’ai tenu à jouer le jeu à fond et je n’ai pas rushé le tout afin de pouvoir m’imprégner de l’ambiance au maximum. De ce fait, je n’ai réussi à aller que jusqu’au bureau des officiers après avoir pris le temps de récupérer le fusil à pompe dans l’armurerie située juste en face – et de faire joujou avec, mais j’y reviendrai plus bas.

Si j’avais déjà trouvé l’ambiance du jeu particulièrement réussie en vidéo, le fait est qu’elle l’est encore plus une fois qu’on est aux commandes, et ce malgré le fait que le casque laisse passer le brouhaha environnant. Certes l’immersion n’était donc pas à son maximum, mais elle était tout de même suffisamment efficace pour pouvoir m’arracher un petit sursaut à un moment. Je n’ose pas imaginer ce que ce sera une fois le jeu lancé dans des conditions optimales… (en fait, si, ce sera tout simplement grandiose). Par contre, j’ai trouvé regrettable qu’ils ne profitent pas de l’occasion pour nous présenter la VF, à l’image de la démo presse de la séquence avec Claire Redfield.

 

L’horreur n’a jamais été aussi bluffante

Mais s’il y a bien une chose qui m’a réellement impressionné sur cette démo, c’est l’aspect technique. C’était déjà visible dans les différentes vidéos mais une fois le jeu sur l’écran devant nous, c’est encore plus bluffant visuellement parlant. Je retiens tout particulièrement le faciès des zombies qui est horriblement remarquable et le système de hitbox qui est probablement l’un des plus impressionnants qu’il m’ait été donné de voir jusqu’ici. Tirez dans le joue, l’impact ira dans la joue. Tirez entre les deux yeux, l’impact ira entre les deux yeux. Tirez dans la main, l’impact ira sur la main.

Je vous parlais plus haut du fait que j’ai pris le temps de tester le fusil à pompe. Pour ce faire, j’ai tiré à bout portant dans la tête du zombie s’introduisant à notre poursuite dans l’armurerie, ce qui a eu pour conséquence de lui couper la tête en deux… littéralement. C’était impressionnant, mais pas autant que le fait de le voir se relever tranquillement afin de réclamer une dernière balle de pistolet. Un sacré gourmand celui-là, on comprend mieux pourquoi il s’acharnait autant sur le distributeur du couloir maintenant.

Cela m’a par ailleurs donné l’occasion de faire taire l’une de mes craintes, qui était celle de la prise en main. Les vidéos semblaient laisser croire que le système de visée était assez difficile à maîtriser alors qu’il ne l’est en réalité pas du tout, bien au contraire. Sans avoir à toucher à la sensibilité, je n’ai –sans vouloir me la péter– manqué qu’un ou deux tirs tout au plus. Il suffit simplement de ne pas céder à la panique et de prendre son temps en se disant que ce ne sont que des zombies et qu’ils sont lents. Mais ce sera bien sûr plus facile à dire qu’à faire tout au long du jeu, et c’est là que réside tout le vice d’un tel jeu.

 

Bref, j’attendais déjà ce remake de Resident Evil 2 avec une impatience démesurée, maintenant c’est pire. Je ne regrette absolument pas d’avoir patienté près d’1h30 pour pouvoir jouer à cette démo déjà connue de bout en bout car quand on dit qu’entre regarder quelqu’un jouer et jouer soit même il y a une différence, c’est vrai. Je l’ai redécouverte à ma manière et il me tarde plus que jamais d’avoir le jeu complet entre mes mains ! Le rendez-vous est pris pour le 25 janvier.

mde
Casquette gagnée dans la file d’attente

 


VOIR AUSSI :

> Compte rendu général de la Paris Games Week 2018

> Preview de Call of Cthulhu

> Preview de The Dark Pictures Anthology : Man of Medan

> Preview de Days Gone

> Preview de Hitman 2

> Preview de Devil May Cry 5

> Preview de Trials Rising


 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s