E3 2019 : Square Enix ou la conférence efficace

On enchaîne directement avec l’avant-dernière conférence de cet E3 2019, celle de Square Enix, qui sera la dernière à faire l’objet d’un débrief sur le blog avant le grand bilan de l’événement (je le répète, mais Nintendo ne m’intéressant pas du tout, je ferai l’impasse dessus). Après une édition 2018 relativement anecdotique, pour ne pas dire tout simplement ratée pour l’éditeur japonais qui s’était contenté de diffuser une vidéo d’une trentaine de minutes seulement, ils ont opté cette année pour un retour en force avec un vrai show comme on les attend à l’E3. Une conférence d’autant plus attendue par certains que de gros jeux étaient censés y être présentés.

> Lire aussi : Mes attentes pour l’E3 2019

 

Une conférence efficace

À l’image d’Ubisoft quelques heures avant, la conférence a commencé d’une bien belle manière avec une grosse présentation du très attendu remake de Final Fantasy VII, qui a été présenté par des trailers, des intervenants, mais surtout une énorme séquence de gameplay présentant les mécaniques de jeu ainsi qu’un combat de boss entier. Rien que cela. N’ayant aucun affect avec cette licence, cette présentation m’est un peu passée au dessus de la tête, mais je dois avouer que la joie dans la salle était palpable et faisait plaisir à entendre. Ce n’était pas sans me rappeler le reveal du remake de Resident Evil 2 l’an dernier à la conférence Sony, où j’avais pu vivre la même chose.

Ils ont ensuite enchaîné les annonces et les présentations de multiples jeux, avec un très bon rythme et surtout beaucoup de gameplay à chaque fois. Ce sont même les seuls à avoir présenté autant de gameplay au cours de cet E3, ne serait-ce qu’à travers les trailers diffusés, ce qui est une excellente chose. Mais je ne vais pas mentir, à titre personnel, je me suis franchement ennuyé. N’ayant pas d’affect du tout avec la culture asiatique, je n’étais clairement pas la cible de la grande majorité des jeux présentés et je suis loin d’y avoir trouvé mon compte. Mais il est clair que la conférence n’était pas mauvaise du tout pour ceux qui aiment cet éditeur, et qui ont probablement dû y trouver leur compte de la même manière que moi avec la conférence d’Ubisoft. En tout cas, c’était bien meilleur et surtout plus complet que l’an dernier.

 

J’en ai retenu…

Rien du tout. Excepté le nouveau trailer de Life is Strange 2 (Dontnod Entertainment), que j’avais déjà l’intention de faire, et celui de Dying Light 2 (Techland), qui a présenté un peu de gameplay et qui continue d’être une petite douche froide à mes yeux, rien ne m’a convaincu ou donné envie. Pas même la présentation de Marvel’s Avengers (Crystal Dynamics), que j’espérais être dans la même veine que les Batman Arkham (Rocksteady Studios) et que Marvel’s Spider-Man (Insomniac Games), mais qui semble en réalité en être loin. J’ai vraiment eu l’impression de voir un jeu de super-héros bête et méchant comme on en a trop souvent eu, un peu à l’image des jeux qui sortent en parallèle des films et qui ne sont pas des plus travaillés – même si je me doute que celui-là le sera un peu plus, en tout cas je l’espère. À voir, donc. Je garde quand même un œil dessus pour voir si mes impressions vont s’avérer être fausses, bien que j’en doute un peu.

 


Retrouvez les autres débriefs :

> Conférence EA Play, Electronic Arts (Pré-E3)

> Conférence Microsoft

> Conférence Bethesda

> Conférence Ubisoft

> Bilan et highlights de l’E3 2019


 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s