Shadow of the Tomb Raider: Definitive Edition (DLC) – Tomb Raider au meilleur de sa forme ?

À l’instar de ce qui avait été fait sur Rise of the Tomb Raider précédemment, les mois qui ont suivi la sortie de Shadow of the Tomb Raider ont été marqués par la sortie d’une série de DLC, au nombre de sept plus exactement. Tous sortis entre novembre 2018 et mai 2019, ils ont permis aux dernières aventures en date de Lara Croft de s’étoffer avec de nouvelles missions, de nouveaux tombeaux et quelques autres contenus supplémentaires (compétences, armes, tenues, etc.). Désormais regroupés en un seul pack depuis la sortie de la Definitive Edition le 5 novembre dernier, ce fut l’occasion de replonger le temps de quelques heures dans l’univers de l’aventurière… pour le meilleur ou pour le pire ? Réponse tout de suite.

 

Un scénario prétexte…

Comme cela avait pu être souligné dans le test du jeu, Shadow of the Tomb Raider est parvenu à relever le niveau des deux opus précédents sans pour autant réussir à redresser la barre comme il l’aurait fallu. Parmi les points négatifs se trouvait notamment toute la partie scénaristique, marquée par une écriture inégale voire complètement inintéressante par moments, en particulier pour tout ce qui touchait aux diverses missions secondaires. Dans cette optique, impossible de ne pas avoir quelques craintes vis-à-vis de la pertinence de ces nouveaux contenus qui ont tous été pensés comme des missions annexes réparties sur les différents hubs et se déroulant en amont de la fin de l’aventure.

Shadow of the Tomb Raider- Definitive Edition 01

Heureusement, celles-ci ont plus ou moins rapidement été balayées. Sans pour autant accomplir de miracle par rapport au niveau du matériau de base, l’histoire de la plupart des extensions parvient à captiver un minimum en exploitant et en explorant la mythologie au cœur du jeu, voire même parfois la psychologie de certains des personnages. Cela reste souvent assez maladroit, la faute notamment à des dialogues et/ou une mise en scène toujours aussi peu reluisants ou à un manque d’approfondissement certain, mais le niveau demeure clairement supérieur aux quelques quêtes accomplies au cours de l’aventure de base. Exception faite peut-être d’une ou deux d’entre elles qui ne sont malheureusement pas sans rappeler les plus mauvaises de cette dernière.

 

…pour nous offrir du Tomb Raider à l’état pur

Pourtant, ce n’est pas ce dont on retiendra le plus de ces DLC qui parviennent à tirer parti de ce que le titre d’Eidos Montréal réussissait le mieux et de loin : les tombeaux. Car en réalité, chacune de ces missions secondaires et leur scénario ne sont qu’un prétexte visant à amener le joueur à explorer de nouveaux tombeaux en relevant divers défis. Point sur lequel presque chacune des extensions excelle, jusqu’à en arriver à briller plus que l’aventure principale en elle-même. Autant dire que ce n’est pas le genre de choses qui arrive tous les jours dans l’histoire du jeu vidéo et surtout des DLC, qui égalent généralement tout au plus le niveau du jeu de base.

Shadow of the Tomb Raider

Dans le cas de Shadow of the Tomb Raider, chacune de ces nouvelles épopées nous offre tout d’abord l’opportunité de profiter quelques heures supplémentaires des plus beaux panoramas que peut nous proposer le Pérou. Des forêts luxuriantes aux grottes inondées, en passant par des canyons vertigineux ou des souterrains inquiétants, l’ère de jeu se dévoile à nouveau sous son aspect le plus séduisant et autant dire qu’on ne s’en lasse pas le moins du monde. Mais ce n’est pas l’élément le plus réjouissant. Ce que l’on retiendra surtout de ces cinq à sept heures de jeu inédites, c’est la qualité des tombeaux et de leur level design, certains n’ayant presque rien à envier à ce qui pouvait se faire de mieux dans la série pré-reboot. Le but de ces extensions était de proposer aux joueurs de relever de nouveaux défis avec des tombeaux dignes de ce nom, et sur ce coup, l’objectif a été relevé haut la main.

À vrai dire, c’est même plus que cela puisque si ce troisième épisode était déjà celui qui proposait ce qu’il y a de mieux en la matière depuis 2013, ce n’est rien par rapport aux tombeaux présents dans certains des DLC qui surpassent sans la moindre difficulté tous ceux de l’aventure originale. Retour à la Maison, Le Grand Caïman, Le Pilier et Le Cœur du Serpent séduiront assurément les fans tant ils sont un concentré de ce qui constitue l’essence même d’un pur Tomb Raider : de la mythologie, de magnifiques environnements, un brin d’action, beaucoup de phases de plate-forme et d’agilité, de nombreux pièges et quelques énigmes. Le bonus étant que le tout apparaît suffisamment équilibré pour varier les plaisirs d’un DLC à l’autre, sans compter que chacun renouvelle sa construction pour offrir une expérience totalement différente. Autant dire que de voir cela est plus que rafraîchissant et qu’à l’exception peut-être de La Forge, qui est la moins intéressante et originale des sept extensions, on en aurait presque réclamé davantage.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

S’ils pouvaient susciter quelques craintes à première vue, les DLC de Shadow of the Tomb Raider nous apparaissent donc finalement comme une excellente surprise. Probablement dispensables pour ceux qui s’intéressent principalement à l’histoire du jeu et aux phases d’action, ils sont en revanche plus qu’indispensables pour tous les joueurs avides de tombeaux et de phases de plate-forme. On tient sans aucun doute là un concentré de ce que le titre d’Eidos Montréal avait de mieux à offrir, tout en passant un nouveau cap sur le retour vers ce que représente la définition même d’un vrai Tomb Raider. Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour que cela reste dans la tête des développeurs si prochaine aventure il doit y avoir.

2 réflexions sur “Shadow of the Tomb Raider: Definitive Edition (DLC) – Tomb Raider au meilleur de sa forme ?

    1. C’était déjà un peu le cas sur le jeu de base quand même haha ! Mais en tout cas les DLC sont une réelle belle surprise oui, quand on voit à quel point ceux de Rise of the Tomb Raider étaient foireux, il y avait de quoi flipper.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s