Véritable surprise de la fin d’année 2020, Immortals Fenyx Rising, la nouvelle licence développée par Ubisoft Québec, fait d’ores et déjà son grand retour avec une première extension narrative. En effet, Un Nouveau Dieu reprend l’histoire de Fenyx là où on l’avait laissée afin de nous plonger, le temps de quelques heures, dans une nouvelle épopée destinée à mettre nos nerfs comme nos talents à rude épreuve.

Test réalisé sur PS4 grâce à un code fourni par l’éditeur

Attention : Ce test contient quelques spoilers sur la fin de la campagne principale.


Le cercle des dieux

Pas de repos pour les braves ! Si nous, joueurs, avons eu droit à un bon mois de repos afin de nous remettre de l’épopée vécue dans Immortals Fenyx Rising, on ne peut pas en dire autant de son héroïne (ou de son héros selon votre choix) qui se voit de nouveau mise à l’épreuve dans ce premier DLC. Prenant place immédiatement après le dénouement de l’aventure principale, Un Nouveau Dieu amène Fenyx à découvrir le paradis des dieux : l’Olympe. Mais celle que l’on sait désormais être la fille de Zeus va tout de même devoir mériter sa place dans le premier cercle du Panthéon. Et pour cela, de nouvelles épreuves l’attendent. Voilà qui résume l’intégralité du scénario de cette extension qui, contrairement à ce que voulait le jeu de base, propose une dimension narrative très en retrait se limitant à quelques rares cinématiques. Cela en étant dit, cela suffit plus que largement à présenter les nouveaux enjeux qui nous attendent durant la petite dizaine d’heures nécessaire à la complétion de ce nouveau pan de l’histoire, qui a une nouvelle fois le mérite de se clôturer d’une bien jolie manière.

Les épreuves des dieux

Pour remporter sa place auprès de ses frères et sœurs mais aussi de son père, Fenyx va donc devoir se livrer à une multitude de défis proposés par chacun eux afin d’obtenir, une nouvelle fois, leur bénédiction. Ainsi, durant l’intégralité de votre aventure, votre objectif sera de vous rendre aux différentes épreuves mises en place par Athéna, Héphaïstos, Aphrodite, Arès et Hermès, qui viennent ni plus ni moins remplacer les Cryptes du Tartare mais dans l’univers de l’Olympe. En d’autres termes, vous l’aurez probablement compris, ce sont surtout une succession d’énigmes à résoudre et de séquences de plateformes qui vous attendent. Cependant, n’espérez pas qu’il s’agisse d’un simple reskin des épreuves que vous auriez déjà pu faire auparavant sur l’Île d’Or. Ici, Ubisoft Québec nous prouve plus que jamais son savoir-faire en matière d’énigmes et de level design avec des épreuves oscillant entre le difficile et le très difficile et nécessitant réflexion, dextérité, agilité et surtout, une maîtrise absolue des pouvoirs. Si Fenyx doit mériter sa place au Panthéon, le joueur, lui, doit mériter ses victoires au risque d’en perdre ses cheveux.

Pour l’occasion, quelques nouveautés sont évidemment au programme. Tout d’abord, sachez qu’il n’est plus possible de fabriquer et de consommer des potions. Pour recharger santé et énergie, des orbes sont désormais récupérables un peu partout dans l’univers. Néanmoins, la santé ne devrait pas vraiment être un problème étant donné la part plus qu’infime qu’occupent les combats au sein de cette extension. Au fil de la progression, quatre nouveaux pouvoirs pourront également être débloqués, ce qui donne lieu à quelques nouveautés de gameplay plutôt bienvenues, tandis qu’une nouvelle ressource fait son apparition pour améliorer d’un niveau supplémentaire chacun des équipements de Fenyx. Mais dans l’ensemble, sachez qu’Un Nouveau Dieu ne mise à aucun moment sur le farm contrairement à l’aventure principale, cet aspect du gameplay devenant même complètement accessoire dans le cas présent. De ce fait, le nouveau hub que constitue l’Olympe est moins propice à l’exploration, ce qui explique sans doute sa taille relativement limitée.

Le paradis des dieux

Pour autant, cela n’empêche en aucun cas ce DLC d’arriver avec un nouvel univers à proposer, dont la forme diffère réellement de ce à quoi nous avait habitué l’Île d’Or. Bien que l’Olympe et ses différentes épreuves apparaissent comme étant moins diversifiés que dans Immortals Fenyx Rising, les lieux profitent d’une direction artistique toujours aussi maîtrisée et d’une construction aussi étonnante qu’ingénieuse. Et si les défis pourront parfois vous provoquer quelques crises de nerfs, vous pouvez toujours compter sur la présence du talentueux Gareth Cocker aux platines pour souffler un peu en écoutant la paisible bande originale qui accompagne le jeu, avec d’ailleurs quelques nouveaux morceaux à la clé.

Bienvenue sur l’Olympe

Verdict

Après nous avoir offert une expérience de choix avec Immortals Fenyx Rising en fin d’année, Ubisoft Québec continue sur sa lancée avec Un Nouveau Dieu. Sans pour autant révolutionner la formule déjà mise en place, ce premier DLC s’accompagne de quelques nouveautés de gameplay très réussies qui suffisent à en faire une aventure intéressante malgré le minimalisme de son scénario et de sa nouvelle zone de jeu. Toutefois, son parti pris de délaisser presque totalement l’action et les combats pour mettre uniquement l’accent sur des énigmes extrêmement retorses ne plaira sans doute pas à tout le monde. Vous voilà prévenus.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s